Se nourrir: un acte politique

Le Soir, mercredi 8 avril 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chez Jacob, Espagne

 

 

 

 

 

 

 

«  Il faut informer les consommateurs, leur faire comprendre qu’un grand nombre de problèmes de santé, d’environnement, de climat sont liés au modèle actuel d’agriculture intensive. Se nourrir est un acte écologique et politique. Celui qui mange dans un fast-food doit savoir qu’il soutient une agriculture qui dégrade le sol, réchauffe la planète et rend malade. Celui qui mange des produits provenant d’une petite ferme bio ou écologique refroidit la planète, soutient l’économie, respecte la biodiversité et se garantit une diversité une diversité de la flore intestinale bien meilleure. Le jour où les gens sauront cela, la pression pour changer le système sera énorme. »

 

Cosmedica

Cosmedica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 4 =